Catégories
Argumentaire

Mariame, employée de maison

“A Genève depuis huit ans, je fais des ménages et garde des enfants. Pendant le confinement, mes employeurs m’ont dit de ne pas venir travailler et ont cessé de me payer.

Comme aucun d’entre eux ne m’avait déclarée et que je n’ai pas de permis de séjour, je n’ai droit à aucune prestation sociale, et suis aujourd’hui dans une précarité extrême.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code